Collège au cinéma 2019/2020

Cette année encore deux classes de 6e ont la chance de faire partie du dispositif Collège au cinéma mis en place par l’association Cinéma Public et l’Éducation nationale. Cinq films sont au programme cette année. Comme l’an passé nous élargissons ce dispositif pour notre liaison CM2/6e en visionnant avec les classes de CM2 des écoles Dauer et Ferry un film du dispositif École au cinéma. En échange, ces classes se joignent à l’une de nos séances.

Notre première séance a lieu le vendredi 11 octobre avec les classes de CM2. Nous avons visionné Zéro de conduite, un film de Jean Vigo tourné en 1933.

Le 17 décembre nous irons voir le film américain The Fits (2016), puis le 27 janvier le film britannique Sing Street (2016).

Au troisième trimestre, nous irons voir également Coraline, un film d’animation de 2009 et le film des CM2 dans École et cinéma, le grand classique La Nuit du chasseur (1955) de Charles Laughton, avec Robert Mitchum.

 

Zéro de conduite (Jean Vigo, 1933)

Les vacances se terminent et il est temps pour quelques garçons de revenir au collège, un lieu sans joie où les professeurs, des adultes obtus, leur infligent des punitions sévères et les privent de liberté et de créativité. Quatre d'entre eux, punis avec un « zéro » de conduite, décident de se rebeller, avec la complicité d'un nouveau surveillant, Huguet (Jean Dasté), plus proche de la mentalité des jeunes que de celle, rigide, des autres adultes.

C'est ainsi que se déchaîne une bataille le jour de la fête du collège, les adultes ont le dessous et les garçons peuvent courir sur les toits, enfin libres... 

Voici la critique d’une élève de 6e D :

« Je n’ai pas aimé ce film. Au début, je pensais qu’il me plairait, mais finalement, j’ai plutôt été choquée par certaines scènes, je suis déçue.

« Le réalisateur n’a pas mis de but précis pour ce film. J’ai pris l’habitude de films qui en ont un. Donc, pour moi, c’était un peu bizarre. J’ai trouvé mauvais le fait que des enfants fument. Mise à part ça, certaines scènes étaient drôles comme le surveillant qui imitait Charlot. Ou alors quand il faisait faire le poirier à certains élèves. Le principal était petit, ce qui me plaisait assez.

« Mais sinon, on a pu voir comment était l’école il y a longtemps. Pour un ancien film je trouve qu’il a été plutôt bien fait. Dans certaines scènes, le son était mal incrusté mais dans d’autres il n’était pas mauvais. Jean Vigo, le réalisateur, a fait un bon travail.

« Le film ne m’a pas vraiment plu mais il n’était pas mal ! »

Maryame